Santé

Blépharoplastie sans chirurgie : comment ça marche ?

Tout en étant en pleine forme, avec vos paupières tombantes, vous aurez en permanence, un air fatigué et triste. Le stress de tous les jours, le manque de sommeil, l’hérédité ou encore la consommation d’alcool et de stupéfiants sont des facteurs favorisant les paupières tombantes et boursouflées. A ceci s’ajoute le vieillissement de la peau qui perd petit à petit son élasticité. De nos jours, de nombreuses solutions pour remédier à ce problème sont à portée de main, dont la blépharoplastie sans chirurgie. Qu’est-ce que c’est ? Comment ça marche ?

Qu’est-ce que la blépharoplastie non chirurgicale ?

La blépharoplastie sans chirurgie est une action réalisée sur la peau visant à supprimer la peau en trop au niveau des paupières supérieures et inférieures. Elle corrigera vos yeux fatigués, votre regard triste et estompera vos rides d’expression ou patte d’oie. La blépharoplastie rendra la peau de vos paupières plus lisse et votre regard vivant et gai.

Plus précisément, il s’agit de l’utilisation d’une pièce à main électrique de dernière génération. Avec celle-ci, le spécialiste fait des petits points de chaleur le long des plis des paupières jusqu’aux sourcils. Le geste fera un effet “en amande”. La chaleur dégagée par cet élément entraîne une sublimation des tissus, c’est à dire que la chaleur va entraîner un polissage superficiel suivi d’une rétraction immédiate de la peau. Il est bon de savoir que cette pièce à main électrique ne touche pas directement la peau.

L’avantage de cette technique est la douceur du procédé. Aucune douleur ne se fait ressentir, aucun saignement et aucune cicatrice ne se font remarquer et sans anesthésie à injecter. On est donc très loin de la méthode chirurgicale.

Comment ça marche ?

Le petit courant dégagé par la pièce à main électrique, appelé “plasma ” est une modalité énergétique d’une puissance remarquable. Il ne traverse pas le corps en entier mais uniquement sur en superficie de la partie visée. Seuls les tissus externes sont touchés. De ce fait, il n’y aura ni affaissement ni saignement ni décoloration de la peau.

L’utilisation du plasma favorise le passage des excédents de la peau de l’état solide à l’état gazeux. C’est ce qui favorise l’amélioration du regard en lissant et en sublimant les tissus autour de l’œil. Juste après le passage du plasma, la zone traitée ne surchauffe pas et se refroidit dans l’immédiat.

Comment se déroule-t-elle ?

Une consultation esthétique est obligatoire avant de réaliser une blépharoplastie. Le praticien vous écoutera et établira, par la suite, un plan de traitement sur mesure et adapté à vos attentes et surtout à la qualité de votre peau.

La séance dure en moyenne entre 20 minutes et une demi-heure. Une heure avant le début de celle-ci, une crème anesthésiante est appliquée sur la zone à traiter. Il est important de préciser que le travail s’effectue sur une peau bien nettoyée et sèche. Pendant l’intervention, aucune coque de protection n’est nécessaire pour ce procédé.

Avec un petit instrument doré en forme de pièce à main portative avec un bout doté d’une très fine tige métallique, le praticien approchera à moins d’1mm la peau de l’œil, sans la toucher, pour réaliser des petits points. Cet appareil déclenchera, par la suite, un petit arc voltaïque favorisant la vaporisation de la couche superficielle de l’épiderme. Il est tout à fait normal que vous ressentiez une légère chaleur, elle est non dangereuse. C’est cette chaleur qui provoquera la rétraction de votre peau, donnant un effet lift aux paupières.

Durant la séance, il est évident pour le praticien de vous demander de faire des clignements fréquents pour repérer et cibler, de manière précise, les excès de la peau au niveau des paupières.

Quels seront les résultats attendus ?

Les résultats sont visibles une semaine après l’intervention. Ils sont naturels et durables. Aucune cicatrice ne sera laissée sur la peau. Dites adieu aux paupières lourdes et tombantes. Votre regard sera désormais pétillant, léger et ouvert, d’où un visage à la peau retendue et lumineuse.

Quelles dispositions prendre après la blépharoplastie ?

Dans les 24 à 48 heures après l’intervention, il est tout à fait normal d’observer des rougeurs et un léger œdème sur la zone travaillée. Au-delà de cette durée, de petites croutes brunâtres vont s’estomper et disparaître au bout de quelques jours. N’essayez pas de les retirer, elles s’enlèvent d’elles-mêmes. Si cela vous gêne, une petite couche de mascara suffira pour les cacher. Faites votre démaquillage en douceur pour éviter de trop agresser la peau.

Attention, n’appliquez surtout pas des corps gras ou de la crème cicatrisante car ceux-ci retarderont l’effet de rétraction.

Pour le bien de la peau, il est indispensable d’appliquer, pendant au moins un mois, une protection solaire écran total indice 50, surtout en cas d’exposition. Ce produit aide à éviter tout risque de trouble pigmentaire.

Combien de séances nécessaires ?

Le nombre de séances à réaliser dépend de l’excès de pli cutané à retirer, mais aussi et surtout du résultat souhaité par le patient. Pour un résultat optimal, il est conseillé de répéter la blépharoplastie 1 à 2 fois avec un intervalle minimum de 1 mois. Les séances peuvent aller jusqu’à 4 fois si besoin est.

Quelles sont les contre-indications ?

La blépharoplastie n’est pas faite pour tout le monde, d’où la nécessité de consulter un médecin et un professionnel pour sa pratique.

Elle ne convient pas aux personnes ayant une peau bronzée ou une peau noire, de phototype V. Elle est aussi à proscrire pour ceux qui ont le cancer de la peau, le glaucome, la kératite chronique, la blépharite et la dermatose des paupières. Donc si vous avez une altération cutanée au niveau de la zone à traiter, la blépharoplastie n’est pas non plus faite pour vous.

Par précaution, il est judicieux de ne pas se faire traiter si vous êtes enceinte. Il est conseillé de décaler le traitement après l’accouchement. Par contre, il n’y a aucune contre-indication pour les femmes allaitantes.

De par leur mode de vie et leur profession, la blépharoplastie ne convient pas non plus aux personnes très souvent exposées aux rayons ultra-violets afin d’éviter tout risque d’hypopigmentation ou d’hyperpigmentation une fois les croutes brunâtres tombées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.