appareil auditif
Santé

Appareil auditif : comment ça marche ?

De nos jours, l’appareil auditif est devenu un des appareils médicaux de pointe. Il est de plus en plus discret, performant et sophistiqué. L’utilisation de cette prothèse a pour but de donner l’opportunité à son porteur d’entendre les sons qui lui sont inaudibles. Dans le présent article seront présentées les différentes fonctionnalités de l’appareil auditif que vous devez connaître pour pouvoir l’utiliser comme il se doit être manière plus sereine.

Le fonctionnement d’une prothèse auditive

Si le problème de l’ouïe ne nécessite pas une opération en urgence, le port de prothèse auditive est une solution très efficace pour faire face à ce handicap. La prothèse auditive a pour fonction de capter les sons autour de son porteur et de les traiter et les transformer pour qu’ils soient facilement audibles.

D’une manière générale, tous les appareils auditifs disposent d’au moins trois éléments dont le microphone, l’écouteur et l’amplificateur. Le microphone a pour rôle de capter les sons puis les convertit en signaux numériques. Il existe des appareils qui disposent de plusieurs microphones omnidirectionnels ou directionnels, des micros plus performants car sont plus sensibles aux sons.

L’amplificateur, également appelé microprocesseur est la pièce maîtresse de la prothèse. Comme son nom l’indique, il amplifie le son. Il assure également le traitement du signal numérique transmis par le microphone puis la transformation de celui-ci en ondes sonores. A part le fait d’amplifier les sons, le processeur peut aussi réduire les sons parasites (voix ou bruits de fond) afin d’éviter l’effet larsen ou tout autre sifflement gênant.

Quant à l’écouteur ou haut parleur, il joue le rôle de restituteur de signal sous forme acoustique à travers le conduit auditif. Certains modèles disposent d’autres éléments de contrôle comme le volume et le programme d’écoute. Pour en savoir plus sur le fonctionnement d’un appareil auditif, n’hésitez pas à consulter Maison-appareil-auditif.be.

Comment fonctionne un appareil auditif ?

Certaines fonctionnalités essentielles s’ajoutent aux principaux éléments constitutifs de l’appareil auditif pour assurer le bien-être de son porteur.

appareil auditif

La réduction de bruit

La réduction de bruit est une des fonctionnalités importantes de l’appareil auditif. Pour le confort du porteur de la prothèse auditive, cette fonctionnalité permet de régler le volume des sons et de baisser les sons négatifs et difficiles à comprendre appelés également sons parasites, cela afin d’avoir une compréhension fluide des sons reçus ou de la parole. Les dernières versions sont plus performantes car elles peuvent s’adapter à l’environnement sonore, en temps réel, et cela afin pour faciliter l’émergence des voix dans le bruit.

L’anti larsen

La plupart des appareils auditifs est équipée d’un anti larsen. C’est la fonctionnalité permettant protéger le porteur de la prothèse de l’effet larsen ou sifflement parasite causé par le rapprochement du microphone et de l’haut parleur.

La connectivité Bluetooth

Un grand nombre de prothèses auditives surtout les derniers modèles disposent de la fonction sans fil. Les appareils de haut de gamme peuvent être associés avec le téléphone ou autres accessoires tels que le streamer TV ou encore la télécommande.

Une audition personnalisée

Avec l’avancée de la technologie, de nombreux appareils auditifs peuvent être réglés en fonction des attentes de l’utilisateur. Les réglages peuvent être effectués minutieusement, en fonction de la préférence, du goût et des habitudes de son utilisateur. Il est possible de paramétrer appareil et de créer un programme personnalisé pour écouter et pour jouer de la musique pour les fans de la musique. Il faut aussi savoir qu’il existe des prothèses qui peuvent supporter des fonctions d’apprentissage telles que la machine-learning ou encore Widex Evoke.

Une émergence directionnelle de la parole

Comme il a été dit précédemment, Nombreux appareils auditifs disposent de plusieurs microphones omnidirectionnels ou directionnels, des micros plus performants car sont plus sensibles aux sons. Ce type de microphone permet de faire émerger la parole noyée dans Le bruit afin d’être mieux compris.

Une transposition fréquentielle

La transposition fréquentielle également appelée compression fréquentielle est une technique permettant de réaliser un déplacement des fréquences inaudibles par le porteur de la prothèse auditive vers une autre fréquence plus basse afin d’améliorer le son pour qu’il soit plus audible par le patient.

La communication binaurale

On entend par communication binaurale la possibilité d’effectuer une synchronisation des deux aides auditives d’un appareillage bilatéral. Grâce à cette technologie, il est plus facile pour l’appareil d’échanger les informations sur les différents environnements afin de faciliter la localisation des sons mais aussi l’émergence de la parole. Toutefois, il est important de noter qu’il n’est pas possible de disposer de cette technologie sur les prothèses auditives invisibles du fait que ces dernières ne possèdent pas plusieurs microphones.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.